Projet d'éradication de la berce du Caucase

Une lutte déjà bien amorcée avec plus de 13 000 plants arrachés

La berce du Caucase est une plante invasive et dangereuse car sa sève est toxique et peut créer des brulures graves à ceux qui entrent en contact avec elle. Depuis quelques années, elle accroît sa présence dans la région de Québec de sorte que plusieurs municipalités ont adopté des mesures pour en contrôler la prolifération en milieu naturel.

En 2013, la caractérisation des populations de cette espèce a débuté dans le principal sous-bassin versant de la rivière du Cap Rouge, soit celui du ruisseau à l’Eau Claire. En remontant les rives de ce cours d’eau, il est apparu évident que la berce du Caucase s’étend le long de la rivière à partir d’un foyer initial situé sur les contreforts du mont Bélair. En une quinzaine d’années, des individus et de grandes colonies se sont établis vers l’aval dans l’ensemble du corridor riverain. Les résultats obtenus en 2014 montrent en effet que la berce du Caucase est désormais présente de la tête du ruisseau à l’Eau Claire jusqu’à l’embouchure, au fleuve.

Cet envahissement dans le bassin versant, toutefois, est encore essentiellement circonscrit au corridor riverain de la rivière du Cap Rouge, ce qui permet de croire que l’éradication de l’espèce est encore chose faisable. Il faut donc s’y atteler sans tarder, sachant qu’une dissémination importante des semences se poursuit depuis la dernière caractérisation.

L’éradication de la berce du Caucase est nécessaire si l’on souhaite éviter une perte de biodiversité dans la bande riveraine. En effet, la berce du Caucase possède un net avantage sur les espèces indigènes : sa croissance est rapide, sa taille est supérieure à celle de la flore indigène, elle forme des colonies denses et elle produit des dizaines de milliers de semences par plant. Ces caractéristiques lui permettent de remplacer graduellement les espèces indigènes dans son habitat de prédilection, les berges. Ce faisant, elle fragilise ces dernières, car son système racinaire limité n’est pas en mesure d’assurer une bonne stabilisation des sols.

La berce du Caucase représente aussi un problème grandissant pour les agriculteurs qui voient cette espèce progresser vers les champs. Ainsi, la berce du Caucase menace de plus en plus la sécurité des récoltes et la santé du bétail. Les pertes de revenus qui en découlent sont de réels sujets d’inquiétude pour plusieurs agriculteurs.

C'est donc en partenariat avec les Villes de Québec et de Saint-Augustin-de-Desmaures, le MDDELCC, le MAPAQ, l'UPA Portneuf-Jacques-Cartier et les producteurs agricoles locaux que le CBRCR a pu mettre en place, pour une période de cinq ans, un projet d'éradication de grande envergure. Jusqu’à maintenant, l'équipe de terrain du CBRCR a éliminé plus de 13 000 plants de berce du Caucase, sur une distance de plus de 20 kilomètres de rives, au cours des mois de juin, juillet et août 2015.

Et le travail continue!

L'Équipe terrain du CBRCR en pleine action.

Carte des sites d'intervention 2015.





Les sentiers de la rivière du Cap Rouge
Un coin de nature long de 7 km

Venez découvrir les sentiers de la rivière du Cap Rouge.
Du quartier Champigny au parc nautique de Cap-Rouge,
plusieurs tronçons de sentiers, tous différents,
vous rapprocheront de la nature.
Émerveillez-vous devant le martin-pêcheur, admirez les couleurs
des fleurs de sous-bois, observez les meuniers rouges en fraie
ou profitez simplement de l'ombrage et de la fraicheur des boisés.

Carte des sentiers de la rivière du Cap Rouge

Chacun trouve son intérêt le long de ce véritable joyau.



Découvrez le bassin de la rivière du Cap Rouge
Choisissez votre thématique

quotesWithImg

Paysages du bassin versant
Du mont Bélair à la marina de Cap-Rouge

Découvrez les paysages qui façonnent
le bassin versant de la rivière du Cap Rouge.

quotesWithImg

Vue sur la rivière
Les mille et une facettes de la rivière

Découvrez la rivière du Cap Rouge
sous tous ses angles.

quotesWithImg

Faune et flore du bassin versant
Admirez la vie à l'état naturel !

Découvrez ou redécouvrez la flore indigène
et la faune fragile présentes
le long de la rivière du Cap Rouge.

LES ACTIVITÉS DU CBRCR
En action depuis 2003

De plus en plus, le CBRCR s'applique à œuvrer auprès des citoyens
et des acteurs de l'eau pour la préservation, l'amélioration ou la réhabilitation
de l'environnement au sein du bassin versant de la rivière du Cap Rouge.

Quelques-unes de nos activités:

logo cbrcr
À quelle catégorie d'acteurs de l'eau appartenez-vous ? Quelles pratiques faudrait-il adopter ?

Riverains et citoyens
Quel est votre impact sur l'eau ?

Découvrez quels sont les gestes que vous pouvez poser pour améliorer la qualité de l'eau de la rivière du Cap Rouge.

Producteurs agricoles
Vous voulez diminuer l'impact de votre production sur le milieu riverain ?

Découvrez les outils et les aides qui vous sont offerts pour préserver le milieu tout en poursuivant vos activités.

Entreprises (biens et services)
Vous êtes chef d'entreprise ou employé et vous voulez préserver la ressource Eau ?

Découvrez les impacts de votre entreprise sur l'eau et la rivière et comment les atténuer.